Profil #SMNBW2013 – Maxime McGraw

MaximeMcGrawPressPrix MNB Awards 2013
Click here to vote / Cliquez ici pour voter

Tout commence par un défi. Vers l’âge de 11 ans, Maxime McGraw décide de se présenter à une audition de chant en prévision du Festival international de musique baroque de Lamèque. Son grand-père lui avait dit que s’il avait le courage de tenter le coup, lui aussi allait faire de même. Maxime est choisi et intègre, l’instant d’un spectacle, une chorale d’enfants, un grand pas pour ce jeune homme timide de Tracadie-Sheila, au Nouveau-Brunswick. Il se surprend à aimer l’expérience.

Maxime grandit dans une maisonnée où la musique occupe une place prépondérante. Guitare, violon et chant rythment les fêtes de famille. Sa grand-mère concrétise, à l’âge de 70 ans, son rêve de produire un disque. Cet album est réalisé dans le studio-maison de son oncle, où Maxime s’enregistre aussi pour la première fois, au tout début de son adolescence, simplement pour le plaisir.

Alors que son frère suit des cours de guitare, Maxime apprend en autodidacte. Dès l’âge de 12 ans, son oncle lui montre quelques accords : une passion est née. Avec la pratique, il développe son oreille en reproduisant des chansons. Au départ, il s’exerce en interprétant les mélodies de groupes locaux. Puis, autour de feux de camp ou dans les fêtes entre amis, il joue des pièces de Kevin Parent, Okoumé, Dave Matthews ou Francis Cabrel.

Durant son adolescence, Maxime délaisse un peu la musique pour se concentrer sur sa deuxième grande passion: le hockey de compétition. Il poursuit jusqu’au niveau Midget AAA, mais raccroche ensuite ses patins, puis reprend sa guitare pour se donner en prestation partout où il le peut.

Il enfile aussitôt les concours, participant, entre autres, à Accros de la chanson et au Festival de la chanson de Trois-Pistoles. C’est lors du Gala de la chanson de Caraquet qu’il comprend qu’il veut consacrer sa vie à la musique. Devant près de 1200 personnes, il a la piqûre du spectacle. L’adrénaline tout juste avant de se présenter sur scène, les battements de coeur qui s’accélèrent, l’énergie que lui fournit la foule, le nuage sur lequel il flotte durant les minutes suivant sa prestation : il s’aperçoit qu’il adore tout de ce moment qui lui procure tant de sensations fortes.

En 2006, il remporte trois prix lors de son passage au Sommet de la chanson de Kedgwick, dont celui d’auteur-compositeur-interprète. En 2008, ses amis et sa famille l’encouragent à essayer les auditions de Star Académie. Pour leur faire plaisir, il présente sa candidature. Étonné, il est ensuite convié aux auditions de Montréal et se fait remarquer en remportant le prix du public pour son audition télévisée.

Il partage ensuite la scène avec Jean-François Breau, Alfa Rococo, Michel Pagliaro, Andrée Watters, Marc Déry et Wilfred Le Bouthillier. En 2011, Maxime lance la chanson Personne ne sera toi, écrite et composée par Sophie Nault et Marc Dupré. Le succès atteint le Top 20 Correspondant du Palmarès de l’ADISQ. À la fin de l’été 2012, le duo de Maxime avec Marie-Pierre Perrault, Mon éternité, résonne dans les radios tout juste avant qu’il ne livre son premier album éponyme.

Maxime est en nomination dans quatre catégories de Prix MNB Awards 2013: Chanson SOCAN de l’année, Découverte de l’année, Enregistrement solo de l’année et Enregistrement Pop Recording.

Advertisements
This entry was posted in Prix MNB Awards and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s